Le petit-frère de la Première dame, par ailleurs beau-frère du chef de l’État, n’a pas raté ce dernier après l’invalidation des listes de sa coalition (Defar Sa Gox) partout au Sénégal sur la base de ressemblance de couleurs avec celles de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY).

Dans une lettre très salée dévoilée par Les Échos, il porte une lourde charge à son beauf.

«Monsieur le Président, prenez vos couleurs marron et beige qui sûrement doivent vous rappeler le fameux pain-chocolat de votre enfance et de grâce laissez-moi avec mes couleurs rouge-bordeaux et jaune du soleil qui brille au zénith pour éclairer nos pas et notre démarche afin de ne pas commettre  les erreurs que vous faites et continuez de faire», a-t-il écrit.

Le candidat déclaré à la mairie de Grand-Yoff rembobine : «Monsieur le Président, prenez votre ‘’tête de cheval’’ qui vacille et est souvent, pour ne pas dire trop souvent, dans les vapes et laissez-moi avec mon mulet ailé et sur pied, solide tel Albourakh, qui inexorablement nous permettra d’atteindre nos objectifs inclusifs et fixes pour ce pays, notre pays, et ce à une vitesse exponentielle ».

Allant plus loin dans ses diatribes, Adama Faye invite Macky Sall à savoir que « la séparation momentanée ou définitive, ainsi que le divorce sont hélas des réalités dans cette vie ».

«Le savoir est une acceptation de la volonté divine. Il faut donc avoir le courage et tourner la page et regarder l’avenir sous un autre prisme», invite-t-il, stoïque.

 «Je ne peux comprendre, après que Dieu vous ait hissé au sommet, que vous vouliez descendre aussi bas en vous immisçant dans des histoires de collectivités locales. Surtout que celles-ci ne peuvent en aucune manière influencer le déroulement de votre programme», dit-il.

Rappelant à Macky Sall qu’en 2012, il n’avait qu’une seule mairie dans son escarcelle et pourtant, cela ne l’a pas empêché d’accéder à la magistrature suprême.

«Si Monsieur le Président vous parvenez à vos fins en bloquant nos listes de la coalition Defar Sa Gokh, alors demandez aux régisseurs de vos prisons partout au Sénégal d’aménager des cellules et de prévoir notre séjour carcéral car cette bataille sera épique, fatale et sans concession aucune», fustige-t-il encore, réaffirmant sa gratitude pour le soutien qu’il a reçu durant ces épreuves.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here