Le spectre de l’encasernement du Gouvernement, de l’Apr et de Bby qui interdit de la claquer sur le troisième mandat, hante les esprits. Et, ceux qui osent en parler, le font à langue veloutée. Pour éviter de perturber la quiétude du maître du jeu, le Président Macky Sall.

Avancer à pas feutrés

Ces deux ministres de la République, les deux Abdou Karim, Fofana de l’Urbanisme et Sall de l’Environnement ont apporté leur soutien au président de la République, pour son sabre administré à leurs camarades de parti, Sory Kaba et Moustapha Diakhaté. Mais, ils ont été loquaces quand il s’agit de casser du sucre sur le dos de l’opposition ou sur un camarade contrevenant. Et, Ousmane Sonko et Moustapha Diakhaté, l’autre rebelle, l’ont appris à leurs dépens.

Sonko et un ex futur camarade

Sonko. Sa trajectoire politique, critiquée par le ministre Fofana, est ponctuée de « mensonges et manipulations ». Et l’autre ministre Sall de renchérir, estimant que le Président Macky Sall a été très patient avec leur futur ex-camarade, Moustapha Diakhaté.

Dias et Cissé dans le sillage

D’autres responsables, de moindre calibres de Bby, Jean Paul Dias et Mamour Cissé de Psd Jant Bi, connus pour leur sang chaud, ont dilué leur bissap, timorés par la jurisprudence Kaba/Diakhaté. Si le premier trouve que Macky n’a pas tort de dire avoir droit au 3e mandat, le deuxième balance tout de go qu’on ne conseille pas un président de la République dans la rue, mais dans les secrets de son cabinet.

Rahma dans la gadoue

Mais le plus téméraire d’entre eux, c’est certainement l’ambassadeur itinérant. Mohamed Ndiaye Rahma de l’Apr Kaolack claque que  le président Macky Sall vient d’avoir son premier mandat de 05 ans, que le dernier mot lui revient et qu’il a leur soutien. Béni oui oui, dirait l’autre.

Mamour et Macky zen

Et, c’est de très loin que Mamour Diallo a vécu ces sorties médiatiques. Très rassurant dans ses propos, et loin d’un troisième mandat, il a dit à ses proches de ne point se faire de souci pour les 94 milliards. Car, ce qui devait se faire l’a été et ce qui devait se dire itou. Il ne reste plus qu’à la justice qui y apportera la lumière requise.

Zen attitude qui semble de mise chez le président Macky Sall qui se rend aujourd’hui à Tivaouane. Pour effectuer son ziar avant-Gamou auprès du Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour qui, avec son légendaire franc-parler, pourrait ne pas être lié par toute cette tacite règle du silence on ne parle pas du troisième mandat…

sunugalnews avec senego

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here