Un acte qui peut être considéré comme une marque de confiance des partenaires techniques et financiers du Sénégal dans le cadre de grands projets infrastructurels. 

À l’occasion de la mise en service de la  phase 1 du train express régional, la Banque Islamique de développement qui a déjà contribué à ce projet à hauteur de 196 milliards de francs CFA, va presser le pas dans la phase 2 en donnant 65,5 milliards. 

Le directeur régional de la BID l’a fait savoir ce lundi devant le chef de l’État à l’occasion de la cérémonie du lancement de la commercialisation de la première phase. Après réunion du Conseil d’administration de la banque Islamique de développement, la décision a été retenue pour participer significativement à cette phase pour marquer ainsi sa confiance au Sénégal.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here