La Commission électorale indépendante (CEI) a rejeté 15 dossiers de candidature à l’élection présidentielle gambienne, prévue le 4 décembre prochain.
Ainsi, six dossiers seulement ont été validés par la commission, renseigne l’AFP. Il s’agit de ceux du président sortant Adama Barrow du National People’s Party (NPP), d’Ousainou Darboe du Parti démocratique unifié (UDP), de Mama Kandeh du Congrès démocratique de la Gambie, Halifa Sall de l’Organisation démocratique du peuple pour l’indépendance et le socialisme (PDOIS), du candidat Essa Mbaye Fall et, enfin, de la candidature d’Abdoulie Ebrima Jammeh.


D’après les explications du porte-parole de la CEI, Makan Khan, «la plupart des dossiers (rejetés) ne remplissent pas les exigences constitutionnelles», à savoir le non-respect du parrainage par des électeurs.
En effet, l’article 47 du Code électoral stipule que chaque candidat doit soumettre une liste de parrainage d’au moins 200 électeurs inscrits dans chaque circonscription.
Parmi les dossiers qui n’ont pas été acceptés, huit ont été présentés par des candidats indépendants, souligne le porte-parole de la CEI.
L’élection du 4 décembre est considérée comme un test de la transition démocratique en Gambie. Une première depuis le départ de Yahya Jammeh du pouvoir.

NKN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here