Durant l’année 2019, la boutique de droit de la Médina a enregistré 2 213 cas de violences basées sur le genre.

A la Médina, les cas de violences basées sur le genre sont légion. Les statistiques de 2019 de la boutique de droit de la commune en attestent. La présidente de l’Association des juristes sénégalaises (AJS), qui recevait hier l’ambassadeur du Canada dans les locaux de ladite boutique, a révélé qu’en 2019, 2 213 cas de violences basées sur le genre ont été enregistrés. Il s’agit, détaille Aby Diallo, de violences physiques, sexuelles et de répudiation, entre autres. Elle révèle qu’en 12 mois d’existence, la boutique de droit de Médina a traité 14 742 cas de tout genre.

En effet, c’est pour mieux asseoir sa politique de justice de proximité et faciliter l’accès des populations à la justice et leur apporter une assistance juridique et judiciaire psychologique gratuite, que l’AJS a mis sur pied des centres d’écoute et de conseil appelés ‘’Boutiques de droit’’.

Elles sont aujourd’hui au nombre de 8 et disséminées sur le territoire : Dakar (Médina et Pikine), Thiès, Kaolack, Louga, Kolda, Ziguinchor et Sédhiou. ‘’Toutes ces initiatives de l’AJS se sont révélées efficaces et accessibles aux couches les plus vulnérables. Ce qui nous permet d’étendre notre aide entièrement gratuite au plus grand nombre. A travers ces activités et plaidoyers, depuis sa création en 1975, l’AJS a contribué à conquérir certains droits au profit des femmes. On peut citer, entre autres, l’accès des femmes à certains corps de métier, la participation à l’élaboration de plusieurs lois, la participation à la réforme foncière et une large contribution à l’accès des femmes à la terre’’, a-t-elle listé.

Concernant les femmes victimes de répudiation ou de défaut d’entretien par leurs époux, elles sollicitent les services de la boutique pour obtenir le divorce judiciaire et, accessoirement, la garde des enfants. Dans le traitement de ces cas, explique Mme Diallo, la médiation est toujours privilégiée, pour éviter toute procédure judiciaire. Elle peut être faite par la boutique de droit, par les maisons de justice ou au sein de la famille, sur conseil de la boutique.

Après avoir écouté avec grand intérêt les explications de la présidente de l’AJS, l’ambassadeur du Canada, Sébatien Beaulieu, a remis un don de 2,745 millions F CFA venant des compagnies minières établies au Sénégal à l’AJS. Cette somme, selon lui, entre dans le cadre de la politique de soutien à cette structure dans son travail de toujours qui consiste à la défense des droits des femmes et des filles, ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie.

Enquête+

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here